Entente Sportive La Romagne-Roussay : site officiel du club de foot de LA ROMAGNE - footeo

Peu de bons points ce weekend !

21 décembre 2015 - 18:56

En ce dimanche 20 décembre, les loisirs ne jouaient pas car l'équipe adverse a décidé de reporter le match. La réserve se déplaçait au Fief Geste et la première à Cholet As : retour sur les matchs. 

Résumé du match "Fief/gesté 3 - ESRR 2 "
Résultat : 3-2

Ce dimanche l'équipe réserve affrontait le Fief/Gesté 3, dernier au classement.
Avant ce match nous étions avant dernier.


Avec une équipe largement remaniée, l'ESRR domine les débats durant les 30
premières minutes où Julien ouvrira le score d'une frappe des 18 mètres sur une
remise de David Godet (0-1). Malgré cette domination, sur leur 1ère occasion, le
Fief/Gésté va égaliser à la 40ème minute de jeu suite à un face à face perdu
entre Thomas et le n°9 adverse (1-1).


En début de 2ème mi-temps, suite à un ballon perdu au milieu de terrain,
l'attaquant adverse se retrouve face à Thomas qui cette fois-ci gagne son duel,
malheureusement dans la foulée il veut dégager et frappe un ballon fort dans
Damien qui marquera contre son camp. Damien aura du mal à s'en remettre (2-1).

Malgré cet avantage pour les locaux, l'ESRR ne baisse pas les bras et va
égaliser suite à un centre de Simon bien repris par Koppo (2-2). La domination
est toujours du côté de l'ESRR mais sur un coup franc tiré par nos adversaires,
le ballon rebondit sur la main d'Antoine qui avait le bras collé au corps.
L'arbitre siffle tout de même pénalty. Il serra transformé (3-2).

Malgré 2 grosses occasions ratées par Louison et Hervé, le match se termine par cette
défaite très cruelle. Le sort s'acharne sur nous et nous voila bon dernier.

Merci à Louison, Antoine et Damien (U19) qui ont fait tous un très très bon
match ainsi qu'a Hervé, J-C, Koppo et Boulette qui ont tout donné. Merci aussi à
nos dirigeants, Ronan, Alexis et Xavier pour votre soutien tous les dimanches.






Pour la première, le match se déroulait au stade de l'aérodrome pour affronter Cholet As. Les conditions de jeu étaient idéales !!! ( temps maussade, vent moyen, et terrain gadoueux si ce n'est plus...). Mais bon, c'est pour tout le monde pareil !

Le début de match est à l'avantage des locaux qui sont plus vifs que les verts et qui gagnent plus de duels. Sur une occasion adverse, l'un des attaquants frappe aux 20 mètres, Simon repousse le ballon, se relève et tente de capter le ballon à nouveau mais il heurte un adversaire venu cherché le penalty visiblement. L'arbitre, très apeuré et sifflant à tout bout de champ pour les locaux, accorde le penalty. Mais il y avait bien hors-jeu au départ de la frappe et P'tite patte, notre arbitre de touche du jour, ne se démonte pas pour l'indiquer à l'arbitre malgré la forte pression des supporters adverses, on s'y attendait...! Conséquence : l'arbitre adverse lèvera désormais sur chaque centre ou passe en profondeur pour signaler hors-jeu, en toute honnêteté bien sûr!

Sur une autre offensive adverse 5 minutes plus tard, l’adversaire trouve la faille sur un centre et ouvre le score.

Les verts réagissent et sur un contre où Coco réussit notamment à éviter les quelques tacles glissés habituels à mi-hauteur, son centre se voit stoppé dans la surface adverse par la main d'un défenseur, pénalty indiscutable, mais très discuté, Bien Sûr!! Les adversaires s'attroupent autour de l'arbitre, les dirigeants adverse explosent de colère et l'arbitre de touche agite son drapeau dans tout les sens. Celui-ci tente plusieurs coup de cartes : poussette, hors-jeu, main en dehors de la surface... mais l'arbitre central ne revient pas sur ça décision et après 5 minutes d'échanges verbaux, Sylvain peut enfin tirer le pénalty.

Là encore, l'adversaire fais tout pour déstabiliser le tireur. Le gardien commence par asperger le point de pénalty avec sa bouteille d'eau puis prend bien le soin de l'écraser avec ses pieds, puis il attend sylvain au point de pénalty en tentant de croiser son regard. Il se replace en sautant sur sa barre, tapant ses crampons de part et d'autres des montants. Les spectateurs présents derrière le but hurlent "Tu vas le louper", " il va tirer à droite", " il est nul" etc.. Les klaxons des voitures retentissent à tout va! Malgré tout ces efforts, Sylvain prend le gardien à contre pieds et égalise la marque. Cette fois-ci ce sont nos spectateurs, venus nombreux, qu'on entend gueuler un grand coup!

La seconde période sera à l'avantage des verts mais personne ne trouvera la faille adverse.

Après avoir tenté d'envoyer Jordan, Coco, Sylvain, Simon... à l’hôpital, les locaux s'en sortent bizarrement sans aucun carton, on comprend mal les décisions arbitrales.

Au final, ce sont deux points de perdus sur les concurrents directs. Mais l'ESRR reste deuxième à égalité avec le Longeron Torfou et Saint Macaire en Mauges avant la trêve hivernale.


Le tirage du challenge de l’Anjou a été effectué :


Merci aux coachs, supporters, entraineurs, supporters, et bénévoles pour ce début d'année sportive. On souhaite à tous de bonne fêtes de fin d'année !

Et on se retrouvera pour le prochain match de championnat à domicile le 17 Janvier prochain face à Villedieu La Renaudière pour la B et face à la JF Cholet pour la A.


Commentaires

CLASSEMENT DES BUTEURS SENIORS

6 BUTS

Victor FILLAUDEAU

4 BUTS 

Diego CHATEIGNER

Gatien DURAND

François GALLARD

Esteban HUMEAU

3 BUTS 

Gaëtan POUPLARD

Christophe CORBET

Sylvain CLOCHARD

2 BUTS

Florian ALLAIN

Samuel ALLAIN

Maxime TEMPLET 

1 BUT

Jean-Christophe BARON

Thomas BONNET

Simon BROCHARD

Pierre FILLAUDEAU 

Louison GRAVELEAU

Nathan GRAVELEAU

Yann GRAVELEAU

Théo GUIMBRETIERE

David MORILLON

 

 

 

CLASSEMENT DES COLOQUINTES

Rappel : la coloquinte récompense dans chaque équipe Seniors, celui qui s'est distingué par le plus gros immanquable en général! Elle peut également être due à une boulette ou un bouguonage. C'est l'équipe qui désigne sa propre coloquinte à chaque match! 

1 coloquinte 

Xavier NAUD

Julien BRETAUDEAU

Victor FILLAUDEAU

Simon BROCHARD

David MORILLON

Maxime TEMPLET

Jean BRILLOUET 

 

LA PRESSE ESRR

Avec Loïc, le plaisir d'aller au foot en minibus

Publié le 09/12/2016

  • Paulin, Corentin, Faustin et Jean sont les passagers du deuxième tour de l'après-midi avec Loïc, chauffeur depuis 15 ans. |

En voiture ! Chaque mercredi depuis 15 ans, il fait la tournée pour emmener les jeunes à l'entraînement. Un service bénévole et attentif, dans la bonne humeur.

Rencontre

« Allez les gars, on se met bien au fond des sièges et on attache les ceintures ! » Une petite rengaine répétée plusieurs fois, et pour cause. Depuis son arrivée à Roussay, Loïc Charrier prend son mercredi après-midi pour conduire les jeunes footballeurs à La Romagne.

C'est là-bas que les entraînements se déroulent, depuis l'entente sportive conclue avec le club de l'agglomération choletaise. Pour s'y rendre, Loïc laisse son véhicule personnel au garage et prend le minibus loué par le club.

Paul Pouvreau, président à l'époque, lui avait demandé ce service. Loïc a dit oui spontanément : « On a essayé et ça fait 15 ans que ça dure ! J'ai dû m'arranger avec « ma patronne » Jocelyne, car il fallait qu'elle soit d'accord pour s'occuper du commerce le mercredi. » Le couple tient le café de la rue du Centre, à Roussay.

Une belle reconnaissance

Depuis toujours passionné de sport, ce sacerdoce ne lui pèse donc pas. Des contacts sont noués avec les entraîneurs. Et puis, « le mercredi, les parents travaillent. Je ne le fais que ce jour-là, ne pouvant pas laisser mon commerce le week-end ».

Cette proximité avec les gamins a créé des liens. Quand il y a des matchs ici, « les jeunots remontent du stade me donner les résultats, et m'amènent des photos aussi », sourit Loïc. Des jeunots qu'il voit grandir et évoluer. « Les premiers ont vingt ans maintenant. Ils s'arrêtent au bar et viennent prendre des nouvelles, c'est sympa ! »

Son mercredi après-midi est bien rempli. « Je roule de 13 h 15 à 18 h 30 pour emmener et ramener les jeunes des catégories U6 à U13. Je dois bien faire mes 110 km ! Les plus petits, il faut les installer et mettre les sacs dans le coffre. » En tout, ils sont une trentaine à prendre place derrière ce chauffeur au grand coeur.

L'ambiance est assurée dans le minibus : « On met de la musique et ça chante, évidemment les hymnes des clubs de foot comme Nantes ou Paris... Ils racontent aussi leurs histoires d'école, et ça rigole. » Mais ça ne badine pas avec la sécurité : « Ils m'écoutent bien, alors pas de souci pour attacher leur ceinture. »

Corentin, il le connaît bien !

Si Loïc ne manque pas son service, le minibus doit également ne pas faire faux bond. « Je ne suis tombé en panne qu'une fois en 15 ans ! Un défaut du voyant du réservoir de carburant. Le garagiste qui louait le véhicule s'est ramené vite fait avec un jerrycan, pour ne pas laisser les gamins en rade trop longtemps. »

Sur le parking de la salle polyvalente, lieu de départ et d'arrivée, il croise la navette du basket vers Villedieu-la-Blouère. Là, c'est Louis Lépine qui fait le chauffeur bénévole depuis des années.

14 h 10, l'heure du deuxième tour. Un passager particulier monte à bord, Corentin : « Je conduis mon petit-fils, confie Loïc avec émotion. Les années ont passé, mais je ne pensais pas à ce cas de figure ! »